mardi 17 janvier 2012

Marathon - Jour 6 - Mardi


Drive
Kill Bill mais sans Quentin Tarantino et encore moins sans Uma Thurman.
Un film qui débute sur les chapeaux de roue, comme dans un jeu vidéo sur playstation.
Un tuning (musique et calligraphie) digne des années 80
Un scénario  digne des films de Charles Bronson, avec un grand dérapage  au milieu du film - film violent et gore et une fin tellement attendue . Étonnant, dommage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire